La Plagiocéphalie chez le nourrisson,

 

 

 

Votre bébé a la tête plate ?

 

Il s’agit (attention mot-médical-qui-fait-peur) d’une plagiocéphalie ou bien d’une brachycéphalie, et bien souvent, votre ostéopathe peut apporter des éléments de réponse à vos questions.

 

 

La Plagiocéphalie qu'est-ce-que c'est ?

 

C’est une déformation crânienne apparaissant pendant la grossesse ou plus généralement durant les premières semaines de vie du nourrisson.

 

Il existe 2 sortes de plagiocéphalies: 

 

               - Synostosique :  par fermeture prématurée d'une ou plusieurs sutures du crâne.

Heureusement très rare, celle-ci peut gêner le développement cérébral du bébé. Les formes du crâne sont typiques et le traitement est systématiquement chirurgical.

 

              - Positionnelle : Elle se manifeste par un aplatissement asymétrique sur l’arrière ou le côté du crâne. Elles ont pour origine des contraintes mécaniques externes, (pressions ou tractions) appliquées sur le crâne pendant la grossesse, pendant l’accouchement et/ou pendant les premiers mois de la vie.

 

Cet article traitera des plagiocéphalies positionnelle.

 

 

Pourquoi cela concerne les bébés ?

 

La malléabilité du crâne est très grande dans les quatre premiers mois de sa vie. Par la suite, le crâne devient moins malléable, mais des changements au niveau de la forme du crâne peuvent survenir jusqu’à environ un an.

 

Pendant 9 mois, bébé se développe petit à petit en prenant de plus en plus de place mais maman n’a pas toujours pu lui offrir l’espace suffisant. Pour maman, ces contraintes peuvent s’exprimer au travers de maux de dos, douleurs costales, lombaires, de brûlures d’estomac, et autres symptômes... 

 

Lors de la naissance, les contractions utérines s'exerçent sur bébé, et lui permettent de passer dans le bassin de maman, Parfois, il faut aider bébé avec une ventouse ou des spatules/forceps.

 

Même si bébé vient de naître, de nombreuses contraintes se sont déjà exprimées créant des zones de tension ! 

Celles-ci peuvent s’exprimer par des pleurs inexpliqués, des troubles du sommeil, des troubles digestifs, des reflux, une difficulté à tourner la tête d’un côté, une aisselle plus difficile à laver que l’autre.... et peuvent être à l’origine d’importantes tensions menant bébé à préférer tourner la tête d’un côté plutôt que de l’autre : Il va donc se restreindre à adopter une posture de confort.

 

Comme il l’est à juste titre recommandé, bébé doit dormir sur le dos pour être en toute sécurité.

 

Sachant qu’un nouveau-né passe environ 20 heures à dormir, on imagine aisément les contraintes qu’une tête tournée toujours du même côté peut avoir comme conséquences sur un crâne malléable.

 

 

C'est pourquoi un bilan ostéopathique est conseillé pendant la grossesse et au cours des premiers mois de sa vie.

 

 

Y-a-t-il des facteurs de Risque ?

 

Tout ce qui peut augmenter les pressions et contraintes exercées sur le crâne du fœtus

 

- Pendant la grossesse : Grossesse multiple, mauvaise position (ex: siège), malformations utérines, alitement de la maman, engagement précoce, manque de liquide amniotique…

 

- Pendant l’accouchement : mauvaise présentation, extraction instrumentale (forceps, ventouse), 1er enfant, accouchement prolongé difficile, petit poids de naissance et prématurité (le crâne est encore plus souple)...

 

 

 

Que va faire l’ostéopathe ?

 

Les forces de tractions et/ou de compressions capables de créer une asymétrie crânienne sont absorbées et transmises dans le corps du nourrisson avant, pendant et/ou après la naissance prédisposant ainsi certains enfants à développer, entre autres, une plagiocéphalie.

 

L’ostéopathe va prendre en compte la globalité du corps de votre bébé afin de retirer les tensions et restaurer une mobilité tissulaire de qualité permettant à bébé d’effectuer librement les mouvements qu’il souhaite et aux os du crâne de suivre la croissance des différents organes qui y sont présents.

 

Ainsi, la tête de votre bébé retrouvera sa forme petit à petit.

 

 

En plus de l’aplatissement de la tête, mon bébé à la tête toujours tourné du même coté et n’arrive pas à la tourner de l'autre côté, est-ce normal ?

 

Le torticolis peut à la fois être une cause mais aussi une conséquence des déformations du crâne :

 

-Si l’enfant nait avec un torticolis congénital alors il y aura une préférence de côté et donc un aplatissement de l’arrière du crâne va apparaître.

 

- S’il y a une préférence pour la position de la tête sans torticolis : la persistance de la même position de la tête peut causer un raccourcissement chronique du muscle sterno-cléido Mastoïdien et donc créer un torticolis. 

 

Votre enfant peut présenter une position préférée de tête, mais il doit pouvoir la tourner et l’incliner à droite et à gauche et ce, de manière symétrique.

 

Si ce n’est pas le cas, votre pédiatre pourrait alors diagnostiquer un torticolis congénital et orienter votre enfant chez le kinésithérapeute pour un traitement spécifique.

 

 

Quelques conseils à suivre,

 

–    Un suivi ostéopathique pendant la grossesse.. et après la naissance

 

–    Alterner le sens de bébé dans son lit (tête/pieds) car il aura tendance à tourner la tête vers vous, de même alterner la position pour donner le biberon ou le sein..

 

–    Stimuler la rotation de la tête en lui présenter des jouets tantôt à droite, tantôt à gauche

 

–    Mettre une petite serviette ou un petit cousin sous l'épaule du côté plat quand il est sur une surface plane afin de favoriser l'appui de la tête sur l'autre coté.

 

–    Favoriser le portage plutôt que le cosy, transat (--> surface dure ) 

L'utilisation de coussins ou de matelas spécifiques (comme bibed ou cocoonababy) peut aider en évitant l'appui sur la zone plate du crâne.

 

–    Pendant les phases d’éveil : mettre le bébé en position sur le ventre pendant 10-15 minutes et ce, au moins 3 fois par jour, TOUJOURS SOUS SURVEILLANCE et privilégier la position sur le côté (en alternant à droite et à gauche) 

 

 

Quels sont les traitements ?

 

- Préventif: ostéopathie et conseils de positionnement

- Kinésithérapie : Quand un torticolis est présent, la prise en charge chez le kinésithérapeute doit être mise en place le plus tôt possible.

- L’ ostéopathie si la plagiocéphalie est présente,

- Casque : Dans les cas les plus graves ou non améliorés par les traitements précédemment décrits

- Chirurgie : Elle est indiquée que dans les cas très graves après épuisement de toutes les autres méthodes non chirurgicales ,

 

Une prise en charge médicale, ostéopathique et l’application des conseils de positionnement permettront à votre bébé de retrouver une forme homogène et de pallier à d’éventuelles complications.

 

Une « tête plate » doit vous interpeller, être pris au sérieux et vous pousser à consulter rapidement, mais sans pour autant vous inquiéter !

 

A bientôt, 

 

Vos ostéopathes , 

 

 

 

Le 4 avril 2017 a eu lieu la journée Mondiale de la Plagiocéphalie ! 

 

 

 

 

Please reload

Prendre rendez vous :

Emilie Paupert : 07 68 37 82 42

Arnaud Bardey : 07 68 64 04 88

Posts à l'affiche

Un bilan ostéopathique pour la rentrée ?

29.08.2018

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

© 2019 osteo-chatillon       Emilie Paupert - Arnaud Bardey       Ostéopathes Chatillon

Ostéopathe pour nourrisson      Ostéopathe du sport       Diplôme en 5 ans     

  • Google Adresses Icône sociale
  • Facebook Social Icon