Le ronflement peut rapidement devenir une gêne très importante pour soi et bien entendu, son entourage.

 

En France, plus de la moitié des adultes déclare ronfler.

 

 

Mais le ronflement, qu'est-ce-que c'est ?

 

 


Malgré son côté “amusant”, pour les autres, il est important de prendre son ronflement au sérieux. Il s’agit parfois d’un véritable signal d’alarme.


D’une part car le ronflement peut être le signe de troubles plus graves, comme c’est le cas de l’apnée du sommeil. et d’autre part car ronfler vous empêche de récupérer correctement la nuit.


En effet, lorsque vous ronflez, vous dépensez trop d’énergie pour respirer, votre sommeil est perturbé, et vous avez du mal à récupérer. Le sommeil étant l’un des éléments clé d’une bonne santé, il est important d’être vigilant.

 

 

 

 

Quelques facteurs favorisants le ronflement

 

 

- Le surpoids : Le surpoids est l’un des principaux facteurs aggravants du ronflement. La probabilité d’être sujet au ronflement lorsqu’on a quelques rondeurs est plus importante que lorsque l’on maintient son poids de forme.  En effet, les tissus du pharynx sont alors plus volumineux et empêche le libre passage de l’air. 

 

- Les médicaments : Certains médicaments tels que les somnifères par exemple peuvent entraîner le relâchement des tissus d’où un mauvais passage de l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil.

 

- La congestion nasale : un rhume ou une allergie sont souvent à l’origine d’un nez bouché.

 

- La position pour dormir : Dormir sur le dos favorise le ronflement en amenant la langue en arrière réduisant ainsi l’espace et par conséquent le passage de l’air.

 

- L'alcool : La consommation d’alcool est également un facteur favorisant en détendant les muscles et les tissus de la gorge.

 

- Le tabagisme : Tout comme l’alcool, le tabac peut aggraver le ronflement. Il dessèche la gorge et peut ainsi contribue à augmenter l’intensité du ronflement.

 

 

 

Ronflement et ostéopathie ?

 

 

Comme pour toute séance avec un ostéopathe, nous allons adopter une approche globale.

Il faut tout d’abord essayer de déterminer ce qui cause vos ronflements : encombrement nasal, mauvaise respiration....

 

L’ostéopathie pourra donc agir sur différentes sphères :

 

La sphère hormonale : elle a une incidence sur vos ronflements : c’ est pour cela par exemple que de nombreuses femmes commencent à ronfler en période de ménopause, car leur production d’hormones diminue. Néanmoins le travail sur les glandes, et la régulation hormonale peut se faire tant chez l’homme que la femme.

 

Travail de décongestion musculaire : en travaillant au relâchement des muscles de votre palais, de votre langue, et de votre pharynx il est possible de libérer les tensions accumulées qui favorisent l’intensité et la fréquence de vos ronflements.

 

Un important travail peut être fait sur votre respiration, en relachant le diaphragme, de manière à améliorer l’inspiration et l’expiration,

 

Lorsque les ronflements sont provoqués par l’encombrement de vos sinus, comme par exemple en cas de sinusites chroniques, votre ostéopathe effectuera un travail aussi sur cette sphère là. De même si vous avez régulièrement le nez bouché, ou que vous présentez des allergies. En améliorant les voies respiratoires, vos ronflements s’estomperont.

 

L’approche globale de l’ostéopathie est la clé de voûte d’un traitement réussi. Lors d’un traitement d’ostéopathie ORL il est important de traiter aussi le reste de votre corps, qui a pu accumuler des tensions. Il est par exemple important de libérer les tensions au niveau du cou et de la mâchoire.

 

La gestion du poids : le surpoids est un facteur aggravant des ronflements. En travaillant sur l’ensemble des facteurs conduisant à une prise de poids (stress, hormones, etc.) votre ostéopathe pourra intervenir favorablement sur cet aspect là aussi.

 

 

 

 

Quelques conduites à tenir pour diminuer ce ronflement

 

 

- Perdre du poids a souvent pour effet de diminuer les ronflements et atténuer la constriction des voies respiratoires supérieures.

 

- Dormir sur le côté, 

 

- Diminuer ou arrêter de fumer, 

 

- Installer un humidificateur dans votre chambre : L’air sec peut contribuer aux ronflements. 

 

- Déboucher votre nez : Il vous suffit de faire chauffer un bol d’eau et d’y ajouter 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dedans. Penchez-vous ensuite au-dessus du bol, fermez les yeux et respirez profondément par le nez, jusqu’à ce qu’il se débouche entièrement. Vous pouvez poser une serviette au-dessus de votre tête pour vous assurer que les vapeurs ne se dispersent pas trop rapidement. Veillez aussi à ne pas passer plus de 15 minutes au-dessus du bol.

Grâce à la menthe poivrée, l’entièreté de vos voies respiratoires sera alors débouchée. Et si votre gorge est irritée, cela aidera aussi à calmer l’inflammation et à la dégonfler.

 

- Faire des exercices permettant de renforcer la musculature de la base de la langue et du voile du palais et ainsi d'améliorer le positionnement de la langue.

pour réduire la fréquence et la puissance des ronflements, une équipe de chercheurs préconisent de faire ses exercices avant de se coucher.

 

 

1 - Le coulissement : Poussez la pointe de la langue contre le “toit” de la bouche, juste derrière les dents du haut, et faire coulisser la langue vers l’arrière du palais. Cet exercice aide à corriger la position de la langue. À répéter 20 fois,

 

2 - Aspirer la langue vers le haut du palais en appuyant. Répéter l’exercice 20 fois.

 

3 - En mettant la tête légèrement en arrière, prononcer les voyelles  " A - E - I - O - U - Y  ". A faire 20 fois de suite.

 

4 - Le tigre : Faites “Krrrreuu” en soufflant par la bouche, c’est-à-dire un “Keuu” très marqué et fort, suivi de petits “Rrreuu”, durant deux secondes.

Cet exercice tonifie la base de la langue et le voile du palais et aide à décrocher les sécrétions. À faire cinq fois de suite, tous les soirs. 

 

5 - Le ronflement : Bouche fermée, ronflez en faisant remonter l’air par le nez. Cet exercice nettoie l’arrière-gorge, ce qui supprime les turbulences dans les voies aériennes supérieures. 

 

6 - Au cours de la journée ; Mâcher un chewing-gum en alternant les côtés.

 

 

Vos ostéopathes 

Emilie & Arnaud 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Prendre rendez vous :

Emilie Paupert : 07 68 37 82 42

Arnaud Bardey : 07 68 64 04 88

Posts à l'affiche

Un bilan ostéopathique pour la rentrée ?

29.08.2018

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

© 2019 osteo-chatillon       Emilie Paupert - Arnaud Bardey       Ostéopathes Chatillon

Ostéopathe pour nourrisson      Ostéopathe du sport       Diplôme en 5 ans     

  • Google Adresses Icône sociale
  • Facebook Social Icon